Parrainages

Parrainages

 

" je vous félicite de cette volonté qui est la vôtre d’ouvrir l’anthropologie à des perspectives plus larges, et s’inspirant de ce que j’ai si longtemps enseigné, l’anthropogéographie, c’est-à-dire, la perception par la sensibilité de l’environnement. Comme me le disait mon ami Jean Duvignau, le mystère dans l’histoire des hommes c’est les non-dits. Il a même écrit un livre, Le don du rien ".Jean MALAURIE

 

Une cinquantaine de personnes adhèrent à SeA, Science et Art. L’association est soutenue par le sociologue Edgar MORIN, missionné en 1998 par le Ministre de l’Éducation Nationale pour présider le Conseil Scientifique de Réflexion sur l’Enseignement des Connaissances, par le biologiste Jean-Marie PELT, Président de l’Institut Européen d’Écologie, par François TERRASSON, pionnier de l’Éducation à l’Environnement et auteur de « La peur de la nature », par le pédagogue Philippe MEIRIEU, par la chanteuse Anne SYLVESTRE, connue pour son répertoire dédié aux enfants et à la nature, par Jean-Paul BRAVARD, géographe spécialiste du fleuve et par Jean MALAURIE, anthropogéographe et écrivain. 

 

 

Mots des parrains

 

 

"Je suis tout à fait d’accord pour faire partie du Comité d’honneur, d’autant plus d’accord avec votre exposé que nos itinéraires se sont recoupés sans se connaître ; j’ai développé dans la « tête bien faite » mes idées pour que les deux cultures s’entre-fécondent. Science et Art ont déjà fait l’objet d’effort comme ceux de Toudouze. Mais je trouve surtout que la relation Science et Art a besoin d’une infra -structure qui repense la notion d’art et de science, voir ce qu’il y a d’art dans la science et de science dans l’art." Edgar MORIN

 

 

 

Ils ont dit à propos des outils pédagogiques de SeA, Science et Art :

 

"J’ai été impressionnée par la variété et la qualité de la mallette que vous avez créée. Elle permet de développer de nombreuses compétences et stimule la créativité. Les sommaires explicites, les contenus théoriques destinés à l’enseignant, les objectifs, les options méthodologiques et les exemples de réalisation en font un outil de grande valeur. De plus, la facilité d’accès au contenu et les qualités esthétiques de la mallette ont été fort appréciés." Myriam EVEQUOZ

 

 

"J’ai pris plaisir à lire vos documents. Je dirais que les livrets proposent un "éclairage panoramique" sur le thème du fleuve et un "recueil de propositions" très riche et créatif : des pistes d’activités (à faire avec des enfants en dehors et dans la classe), des pistes méthodologiques et des outils de travail, de recherche sur la vie autour du fleuve. Je retiens que par des ateliers d’écriture et d’expression picturale les balades proposent de se connecter à l’imaginaire et à sa propre créativité poétique. 

Sans doute viendrez-vous à Chamonix (Journées internationales sur la communication, l’éducation et la culture scientifiques, techniques et industrielles) pour les faire connaître ?" André GIORDAN

 

 

"Notamment en ce qui concerne l’EDD et l’interaction sciences et arts(...) des associations françaises telles Science et Art (SeA), se situent elles aussi à l’articulation des sciences et des arts, de façon novatrice compte tenu de la tradition disciplinaire nationale." Extrait Dossier n°56 "L’Education au Développement Durable" de l’Institut National de Recherche Pédagogique (INRP), sept 2010

 

 

"J’ai lu avec le plus vif intérêt le document que vous m’avez adressé concernant une action visant à rapprocher l’art et la science. Je souscris entièrement et sans réserve à votre démarche. " Jean-Marie PELT 


 

"A Edith, en toute complicité et avec admiration pour son travail." Lucie SAUVE a dédicacé son livre Pour une Education Relative à l’Environnement.

"Madame Sauvé a présenté la mallette lors d’une réunion de l’équipe de notre Centre de recherche. Félicitations à nouveau ! Tous ont reconnu la très haute qualité du matériel pédagogique..." Francine Panneton (Coordination Centre de recherche en Education à l’Environnement ERE-UQAM)

 

 

"Le Rhône, amnésique et schizophrène, quelle trouvaille ! Quel symbole ! Quelle vérité ! Qui ne sera perçue que grâce à l’aspect sensible, artistique qui anime les projets pédagogiques. Et comme je me sens solidaire d’Augustin le bouquetin qui voulait voir la mer, moi qui, enfant paysan du Massif Central ne la vit qu’à 19 ans en y étant allé en vélo (2000 km aller-retour) ! De plus, les Chlamydomonas ne sont pas oubliées.

La Nature, dont on n’ose plus guère prononcer le nom est bien présente, autour des hommes surpris par les enquêtes dans leurs actes quotidiens d’habitants du milieu, et plus ou moins bien inspirés. Souvent, on craint que de telles actions ne valent que par ceux qui les pratiquent, plus ou moins bons en contact humain et communication. Mais ici on fait un gros effort pour innover : sentir, se laisser aller, être imprégné, voilà bien des procédés efficaces. Et dangereux car ils nous obligent à contempler en miroir tout ce qu’on ne voudrait pas voir. Mais sans méchanceté, sans dogmatisme, j’espère que les voisins copieront." François TERRASSON


 
 
 

Ils ont dit à propos des balades de SeA, Science et Art :

 

"J’ai remarqué certains travaux forts intéressants par leur contenu et leur forme. Vous pouvez mettre mon nom car les balades m’ont bien intéressé." Jean-Paul BRAVARD

 

 

Préface balade ethnologique : "Si je devais résumer cette démarche que nous appelons l’ethnologie, je dirais qu’elle ne consiste ni à s’émouvoir davantage (comme dans une certaine conception romantique de l’art), ni à savoir plus (comme dans une conception canonique de la science), mais à regarder et à écouter autrement afin de parvenir à des formes les plus précises possibles." François LAPLANTINE

 

 

"A propos des balades : C’est vraiment un travail remarquable... Vous pouvez, bien sûr, faire état de mon soutien total." Philippe MEIRIEU

 

 

"Les balades de Science et Art sont pleines de poésie.

La balade poétique montre bien que la vie est école de poésie et la poésie école de vie.

Je parraine tout ce que vous voulez." Edgar MORIN

 

 

" Les balades de Science et Art nous invitent à se laisser saisir par la seule beauté, contempler en silence, retrouver nos réactions premières face à la nature, nature dont nous sommes par toutes nos fibres mais aussi par l’élan de notre âme." Jean-Marie PELT

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur nos soutiens intellectuels et artistiques, vous pouvez cliquer ici pour avoir accès à une brève biographie. 

 



  • Association SeA "Science et Art" - 1 place du Général LECLERC - 69 350 LA MULATIERE
    04 72 66 99 58 / 06 16 29 68 28 / searhone@free.fr