Les Balades Science et Art

Les Balades Science et Art

vendredi 24 août 2012, par Lisa


Balade citadine

 

 

 

Cette balade propose de faire découvrir aux enfants l’histoire du Rhône, son influence sur l’architecture, sur les activités humaines et les noms (ville, village, rue, lieu-dit). Elle invite les participants à s’intéresser aux empreintes matérielles laissées par le fleuve qui a depuis toujours structuré les villes, que ce soit en influençant l’économie locale, les aménagements ou les modes de vie. Elle permet de retrouver la mémoire du Rhône, sa jeunesse ou celle de ceux qui ont partagé sa vie. L’appropriation de ces traces et de cette histoire se fait grâce à des activités d’écriture et de peinture qui animent le passé. Plus tard, le promeneur pourra lui-même présenter ces traces à d’autres personnes lors d’une promenade en famille par exemple. Cette balade éveille les jeunes à la curiosité, elle leur apprend que derrière chaque nom, chaque empreinte physique laissée par le Rhône ou ses riverains, se cache une réalité historique. Cette balade peut également amener les enfants à rencontrer des personnes ressources qui se souviendraient du passé et renforcer ainsi les liens intergénérationnels.

 

 

 

 

Balade poétique

 

 

 

La balade poétique propose une approche sensible et personnelle et laisse place à la subjectivité de chacun. Elle permet d’inverser le rapport à la nature sous couvert de la posture du poète, de remettre du symbole, de réenchanter notre lien à l’environnement. Chaque participant ou promeneur doit s’approprier la nature qui l’entoure et traduire en mot ce qu’il ressent. La phase de terrain est une expérience réalisée en groupe mais qui conserve néanmoins un caractère personnel, intime, car elle doit provoquer l’émerveillement des sens et l’émotion pour qu’un attachement puisse se créer, comme un lien affectif à l’environnement. Ce lien sera la clef pour qu’ensuite l’enfant respecte et protège son environnement. La balade poétique est davantage une découverte de soi et de son propre attachement à l’environnement, car elle fait taire les catégories de pensée pour contempler et écouter, entrer en contact avec les éléments, prendre appui sur l’expérience sensorielle pour alimenter la créativité poétique.

 

 

Balade panoramique

 

 


Cette balade se fonde sur des empreintes matérielles et visibles du fleuve dans notre environnement. Elle permet de réfléchir à la relation nature/culture et d’aborder la conception de la nature à travers l’art et l’aménagement du territoire. Dans un premier temps, la balade panoramique donne un point de vue de géographe. Elle apprend aux enfants à comprendre et analyser un paysage, à reconnaître les enjeux, les conflits, les choix qui on été fait dans l’aménagement de l’espace. Ils apprennent ainsi à décrypter leur environnement. La seconde phase est une approche historique et artistique du paysage, grâce à des ateliers de peinture. Les promeneurs sont invités à trouver des clefs pour la compréhension des représentations de paysage à travers l’Histoire, et doivent se lancer dans la réalisation d’une oeuvre picturale ayant pour sujet le paysage. Les participants sont tout d’abord tenus par l’exactitude de la géographie puis par le symbolisme de l’art. Ils abordent la notion de subjectivité dans l’art et par là, le fait que la peinture peut faire passer un message.

 

 

Balade ethnologique

 

 

 

Cette balade s’appuie sur les traces immatérielles laissées par le fleuve sur l’environnement naturel et culturel de ses riverains. Elle amène les participants à s’identifier au territoire et leur fait prendre conscience de l’impact de l’environnement fluvial sur les habitudes et usages, les réflexions et plus globalement la culture rhônalpine. Cette balade incite à la reconnaissance de la différence et de l’ancrage de chacun au territoire à travers une culture locale, porteuse de sens en reliant les valeurs de la communauté au territoire et non pas dans un rapport généraliste de mondialisation où la culture est planétaire et déracinée du local. Les ateliers proposés dans cette balade permettent une approche empirique de l’ethnologie : les participants commencent par exprimer leur expérience du fleuve, ils envisagent ensuite l’expérience de la communauté. Ils peuvent ainsi graduellement s’identifier à un groupe grâce aux marqueurs communs que le fleuve a légués à cet ensemble d’individus. Cette recherche de marqueurs culturels au sein de la population, auprès de personnes ressources, de parents ou grands-parents, consolide les liens intergénérationnels. Les enfants s’interrogent sur leurs pratiques et peuvent les replacer dans un contexte plus général en faisant un rapprochement entre celles-ci et leur environnement. Grâce à cette balade, les enfants comprennent qu’ils sont détenteurs d’une culture liée au fleuve.




  • Les Planches d’illustration
    Les planches d’illustration, également disponibles sur le cdrom fourni dans la mallette, sont des suppléments d’informations illustrées, (...)
  • Les Haltes informatives
    Les haltes informatives sont des informations complémentaires disponibles sur un Cdrom. Chaque document est mis en page de façon (...)
  • Les Ateliers
    Les ateliers phares, ou comprendre l'écologie par l'Art Les quatre ateliers phares Science et Art sont des outils conçus (...)
  • Les Récits
    Augustin voyage sur le fleuve Rhône Ce récit poétique relate les péripéties d’Augustin, un jeune bouquetin qui vit dans les hautes montagnes et (...)


  • Association SeA "Science et Art" - 1 place du Général LECLERC - 69 350 LA MULATIERE
    04 72 66 99 58 / 06 16 29 68 28 / searhone@free.fr